Rallye de Wallonie 2017

Rallye de Wallonie 2016

Rallye de Wallonie 2015

Rallye de Wallonie 2014

Rallye de Wallonie 2013

Rallye de Wallonie 2012

Rallye de Wallonie 2011

Rallye de Wallonie 2010

Rallye du Condroz 2009

Rallye de Wallonie 2009

Rallye de Wallonie 2008

Rallye de Wallonie 2007

Rallye de Wallonie 2006

Rallye de Wallonie 2005

Rallye des Ardennes 2005

Rallye de Wallonie 2004

Rallye des Ardennes 2004

Rallye de Wallonie • 29-30-01 mai 2005

Le voilà! Notre week-end favori de l'année! Un super soleil tout au long de ces 3 jours, une chaleur agréable pour les supporters, insoutenable pour les équipages à l'intérieur des bolides...

Départ des festivités vendredi soir sur l'esplanade de la Citadelle. Coup de chapeau à l'organisation de cette "super spéciale show". Un tracé tout englisse sur la partie terre de l'esplanade, un monde fou dans les tribunes... Un régal! Pour nous, le départ est propre et modéré, 3ème temps de la classe tout de même. Une bonne nuit de repos pour retirer une dose de stress, et nous voilà samedi matin, près pour le début des hostilités. (Bouge - Crupet - Nannine - Natoye - Hamois)

iParcours totalement identique à l'édition précédente, à part le dernier kilomètre de la spéciale d'Hamois. Ce qui nous permet de pouvoir attaquer tout de suite et de pouvoir comparer nos temps déja réalisés. Dès le début, nous sommes très compétitifs.

Les premiers passages sont plus rapides que les meilleurs de l'année passée! Les spéciales s'enchainent vite, nous revoilà déja à l'assistance. Les chronos officiels nous confirme notre deuxième place de classe... A 3 secondes! Didiez Cawez, leader de la classe "se fâche", accélère et pousse sa Polo (équiper de pneus racing!) dans ses limites. Nous le suivons du mieux possible mais l'écart s'agrandit...

La deuxième boucle commence par la neutralisation de la spéciale de Bouge suite à deux spectaculaires sorties de route coup sur soup. On augmente encore le rythme et on améliore partout. Juste une petite touchette au parchoc avant à la réception du jump de Nannine mais on ne laisse pas de temps dans l'aventure. (deux colssons et on en parle plus!) La troisième boucle continue au même rythme.

iUn dernier petit réglage du frein à main,nous permetaussi bien d'aller (parfois) plus vite dans les épingles, que d'en assurer (parfois) le spectacle. Le dernier passage sur le podium nous confirme notre deuxième place à 47 secondes de Didier Cawez avec un confortable avance de 1'44 sur Fred Les qui pilote la deuxième Yaris BHR. Une position identique à l'année passée... Une superbe journée.

Dimanche matin, le soleil et la chaleur sont déja bien présent pour affronter la Ctadelle de Namur. Les pavés de la Citadelle sont avalés bien plus vite que l'année passée. Le réveil est donc bon! Pourtant un énorme stress s'installe au départ de Malonne, Théâtre de notre abandon en 2004... Mais la raison, un un pied légèrement levé, nous amène cette fois au bout de cette célèbre spéciale. (les graviers de la place s'en souvienne encore)

Au départ de Bois-De-Villers et Loyers, le but est de vérifier l'efficacité des notes à vitesse réelle. Nous ne les avons jamais roulées... Tout Fonctionne! On a même repris du temps sur le leader de la classe! Wartet est une petite formalité, et l'assistance se fait rapidement; la pression des pneus, un petit coup sur le pare-brise et c'est repartit... Les 60 degrés dans l'habitacle en spéciale n'entame en rien notre euphorie.

L'objectif de la boucle finale sera de conserver le rythme, la place et comme de coutume dans ce rallye, améliorer chaque passage. Au compte goutte, nous quittons chaque village avec de plus en plus d'excitation... Mais attention, un rallye n'est jamais fini avant la ligne d'arrivée... Durant les 500 derniers mètres de Wartet, l'euphorie est totale dans la voiture. Les trajectoirez sont trop larges, les éclats de rire sont plus fort que les notes... LE REVE EST REALISE.

Terminer "notre" rallye après deux jours 1/2, ne rien casser et finir sur le podium de la classe...

i41ème au général et deuxième de la classe A5, pile une minute derrière Didier Cawez et trois minute devant la Yaris de Fred Les... Un combat très agréables messieurs...

Remarques diverses : des coup de soleil pour nos supportrer, des coupes pour un peu tout le monde, une bouteille de champagne chaude et des litres de bières fraîches, des éclats de rire, des chants, des auto-photos, bref, un chapiteau en folie! Merci au sponsors, supporter et à l'équipe BHR...